Favoriser la co-production

Avec le soutien de l’Ambassade de France, et au niveau local d’APROFE, de l’Alliance Française et de l’IES Olga Cossettini, le 24 et 25 octobre 2012, le GRR Rosario-Santa Fe ont eu lieu les journées de formation qui ont inauguré la dynamique de La classe à paroles en Argentine. Une vingtaine d’enseignantes ont partagé leurs expérieces et leurs savoir-faire de classe pour co-produire et partager entre elles puis pour adopter une démarche permettant à leurs apprenants de co-produire dans la classe de FLE.

Voici le document qui présente les fondements méthodologiques pour la démarche proposée:

GRR_ROSARIO_laclasseaparoles

Un dossier pédagogique a été élaboré puis diffusé par APROFE:

Dossier final GRR ROSARIO STAFE 2012

Cinq groupes de travail ont co-produit des séquences de classe sous deux critères qui seront les intitulés des pages qui complètent cette grande publication partagé dans cet espace de La classe à paroles

–       Coproduction 1 : Construire des corpus textuels pour repérer et conceptualiser des faits de langue dans une démarche inductive

–       Coproduction 2 : Programmation de tâches à partir de différents supports déclencheurs.

Fondements  ayant accompagné la démarche de co-production lors de cette formation:

Toute démarche méthodologique doit accompagner des processus de changement social à des niveaux différents. Dans leurs pratiques d’enseignement, les enseignants de français, doivent tenir compte des paramètres suivants:

–       L’analyse des processus méthodologiques leur permettant d’insérer le projet pédagogique institutionnel dans la planification de la classe. Il s’agit de concilier projet éducatif et programme institutionnel à travers une perspective de type actionnel (CECRL).

–       L’accompagnement d’un apprentissage significatif incorporant des éléments pragmatiques, sociolinguistiques et linguistiques à travers le développement de la compétence de communication en français.

–       La conduction d’un raisonnement allant du particulier au général pour permettre aux apprenants de formuler, de classer et de généraliser le fonctionnement de la langue à travers une démarche inductive.

–       La construction des contextes de travail collaboratif donnant lieu à la négociation, à l’interaction et à l’obtention de résultats concrets et évaluables.

–       L’utilisation de techniques et de ressources variés s’adaptant aux activités préparatoires en vue de la réalisation de tâches dans la classe de langue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s