Contextualiser ici et maintenant une approche multiculturelle et interculturelle

Publication du dossier collectif qui recueille le travail effectué par 6 enseignantes et 4 futures enseignantes FLE dans le cadre  du projet de formation 2014 du Profesorado de francés de l’Institut d’éducation supérieure Olga Cossettini de Rosario (Argentine)

Version PDF: Dossier_final_interculturel

Version électronique: http://es.calameo.com/read/003917881c6ec543dc057

A travers cet espace de formation continue,  nous avons cherché à donner un nouveau tournant aux pratiques d’enseignement du français pour des enseignants argentins regroupés autour d’une problématique commune: le français n’est pas leur langue maternelle mais la langue de travail, la langue d’enseignement, et que de plus ils sont éloignés du contexte d’usage :

Quel accès ont-ils  à la langue-culture qu’ils enseignent ?

Quelles sont leurs représentations ?

Comment pourraient-ils conduire les représentations de leurs apprenants dans classe de FLE ?

Ce séminaire à modalité sémi-présentielle a été conçu dans une dynamique circulant entre la réflexion et le partage d’expériences dans l’espace de formation et la mise en expérimentation dans le contexte d’enseignement. La unité de travail de départ, intitulée « Co-construire de paramètres d’expérimentation dans une approche multiculturelle-interculturelle », a permis aux participants de comprendre la démarche et de préparer en amont le travail d’expérimentation à réaliser. Pour ce faire, les enseignants ont construit un mur virtuel où ils ont identifié en amont ce que chacun croit savoir de ce qu’il sait vraiment: http://fr.padlet.com/adri_davanture/sijetais

Pendant les expérimentations, les enseignants ont proposé des activités de sensibilisation à la démarche pour que les apprenants prennent distance des implicites culturels pouvant conditionner leur regard sur le Français, sur les Français, sur les Francophones. Puis, les apprenants se sont posés face à leur propre culture pour découvrir la culture de la langue d’apprentissage. A partir de leurs centres d’intérêt, ils se sont rapprochés des personnes vivant leur quotidien en français pour éveiller la curiosité et  le désir de les rencontrer.  L’objectif était « de ne pas dialoguer avec un étranger (une personne de nationalité différente) mais avec autrui (une autre personne) » (M.Abdallah-Pretceille, 2011).

Le dossier collectif rend compte de l’auto-évaluation que les enseignants ont fait sur leurs propres compétences interculturelles ce qui leur a permis de préparer et encore d’évaluer les expérimentations dans la classe. A travers une réflexion sur la place des enjeux interculturels dans l’enseignement du français, les participants ont tenté de réaliser une analyse systémique face à leur système local d’enseignement, face à l’institution de rattachement où ils ont effectué chacune des expérimentations cette démarche leur permettant de se positionner en tant qu’enseignants dans le face à face pédagogique avec leurs apprenants.

 Merci de nous faire part de vos commentaires!

Publicités