Centenaire d’Albert Camus: « EMBARQUÉ PLUTÔT QU’ENGAGÉ »

Camus disait se sentir « embarqué plutôt qu’engagé ». En 1942, installé à Paris, il entre à « Combat », l’un des titres clandestins de la Résistance dont il sera le principal éditorialiste.

Il publie la même année « Le mythe de Sisyphe » un essai dans lequel il expose sa philosophie de l’absurde: l’homme est en quête d’une cohérence qu’il ne trouve pas dans la marche du monde.

Engagé à gauche, il dénonce le totalitarisme en Union soviétique dans « L’homme révolté » (1951) et se brouille avec Jean-Paul Sartre.

Pendant toutes ces années, Camus est un homme seul et la guerre d’Algérie l’isole un peu plus. Son appel à la « Trêve pour les civils » lancé en janvier 1956 l’éloigne de la gauche, qui soutient la lutte pour l’indépendance algérienne.

Aujourd’hui, la naissance d’un grand écrivain est commémorée.

Ce sont mes élèves qui me l’ont rappelé la semaine dernière et  ils m’ont réclamé de le prendre en compte pour le travailler en classe. Lorsqu’on se rapproche d’une langue comme le français, on se rapproche aussi de sa culture, on le sait bien et eux, ils le font d’eux-mêmes.

On sait bien qu’à plus de 10 000 kms. du monde francophone, être en contexte et devenir vraiment actionnel pourrait être compliqué mais non pas impossible… Et oui, lorsque les acteurs de la diffusion du français sont présents chez nous pour nous rapprocher, il faut en profiter :

Dans ce mois de novembre, une exposition numérique et interactive  est proposée par  25 sièges de l’Alliance Française en Argentine  à l’honneur d’Albert Camus. C’est une belle opportunité pour inviter nos élèves et la parcourir car des documents uniques sont à notre disposition:  le manuscrit de la première page de l’Etranger est lu par Camus lui-même, il lit aussi un article publié sur Combat lorsqu’il sort de la clandestinité en 1944 puis, on peut le voir recevoir le Nobel de littérature et écouter son discours.

C’est simple, des petits carrés (codes QR, comme ceux du supermarché) sont disposés sur les affiches de l’expo et peuvent être lus puis transmis par notre tablette ou smartphone (Android, Iphone, Ipad 3 ou 4G). La manipulation est facile si on si met: il faut rechercher l’application « Albert Camus » et choisir celle de l’Institut Français puis la télécharger. Lorsqu’on accède sur la page de l’expo, on nous demande de cliquer sur l’image du carré (code QR) et notre appareil se met en mode photo. Alors, sur l’affiche , on le met face au code QR  qu’on désire de lire et l’appareil prend l’image automatiquement. Un téléchargement est déclenché et on a alors de photos, des textes, des audios, que des documents originaux insolites sur Camus.

Muestra digital e interactiva: Albert Camus

http://www.alianzafrancesa.org.ar/afba/detalle-evento/959-muestra-digital-e-interactiva-albert-       camus/

Si vous voulez bien commencer aujourd’hui même à vous plonger dans l’univers Camus, voici un lien intéressant, avec de très bons  documents vidéos, qui éveillera vos esprits créatifs et vous donnera sûrement des bonnes idées pour la classe :

http://www.rts.ch/info/culture/5356834-centenaire-de-la-naissance-du-grand-ecrivain-francais-albert-camus.html

Puis, la revue « Le français dans le monde » (septembre-octobre) vous propose un dossier spécial sur Camus et des fiches pédagogiques pour la classe.

Je vous invite à partager vos expériences de classe avec l’Expo CAMUS sur cet espace collaboratif!

Voici une proposition de seux enseignantes de l’Alliance Française de Rosario. Charlène Vandra a fait une proposition de liens de travail de classe sur le thème et Lucrecia Nardi l’a mis en fiche.

Une analyse pédagogique est faite puis les liens sont là: Fiche_A1_A2__CAMUS

 Je vous invite maintenant à nous faire part de vos propositions pour des parcours de classe possibles 

Publicités